Parfois, lorsque les patients sont atteints des traumatismes lors d’un athlétisme, d’un accident de voiture ou autre, ils ne leur viennent plus à l’esprit de distinguer les professionnels auxquels ils doivent faire appel. Par défaut, ce sont les médecins secouristes de l’hôpital qu’ils contactent, ce n’est qu’après l’intervention de celui-ci qu’il prescrit aux blessés d’aller voir des professionnels comme les physiothérapeutes, les kinésithérapeutes, les kinésiologues, les ostéopathes et autres. Les lignes qui suivent vous donneront un aperçu de ce que sont un kinésithérapeute et un kinésiologue.

La kinésiologie et ses particularités

Issue du terme « kinésis » qui veut dire  « mouvement », la kinésiologue est un professionnel en activité physique. Son rôle est d’employer divers mouvements pour prévenir, traiter et assurer la performance d’un patient se trouvant dans un contexte biopsychosocial. Le kinésiologue concentre ses activités sur les finalités suivantes :

  • Prévenir et éduquer les patients sur la bonne hygiène de vie
  • Corriger et enseigner les patients sur les mouvements et les intégrations dans un mode de vie actif
  • Développer la capacité physique du patient tout en assurant son autonomisation

Le kinésiologue a sa manière d’entreprendre lorsqu’il exerce son métier. Dans un premier temps, il évalue la capacité de mouvement ainsi que la condition physique du patient pour ensuite prescrire tous les exercices qui sont adaptés à la situation de ce dernier. Cette évaluation mettra au point, les exercices accessibles au patient, la limite du patient, l’entraînement que le patient peut suivre, etc.

La kinésithérapie et ses particularités

La kinésithérapie est une technique manuelle qui cherche avant tout à soulager le système musculo-tendineux du corps humain après un faut mouvement, un accident, une compétition ou autre. Le kinésithérapeute fait en sorte dans ce cas de remettre les dysfonctionnements découverts dans le schéma corporel. Le kinésithérapeute se base par ses mains pour soigner le patient, puis utilise d’autres techniques, comme les étirements, les massages, la proprioception, etc. Il est également possible qu’il ait recours aux matériels suivants : appareil à ultrason, ballon de Klein, vélo, plateau de Freeman, tapis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *